Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mystères de l'humanité

Ufologie,espace, sociétés secrète, civilisations antiques

HD 40307g: une exoplanète qui abriterait la vie

Une exoplanète pouvant abriter la vie, HD 40307g, vient d’être découverte par une équipe d’astronomes internationale. Retour sur l’odyssée du troisième millénaire : la recherche de vie extraterrestre...

La première exoplanète habitable: le graal des scientifiques

Tandis que notre cher rover Curiosity poursuit ses pérégrinations martiennes à la recherche de traces d’une vie passée, une équipe internationale d’astronomes vient de découvrir une exoplanète (une planète hors de notre système solaire) qui réunit a priori les conditions requises pour que la vie puisse apparaître.

HD 40307g: une exoplanète qui abriterait la vie

HD 40307g n’est pas une exoplanète comme les autres. Elle réunirait les conditions d’émergence de la vie : elle serait potentiellement habitable donc. C’est au fond ce que recherchent les scientifiques et astronomes depuis le début : découvrir une planète en dehors du système solaire qui pourrait abriter la vie, et par conséquent contrecarrer l’opinion selon laquelle nous serions les seuls êtres vivants dans l’Univers. Cette planète, qui commence à passionner le monde, a la particularité de tourner autour d’elle-même. Cette révolution permet l’alternance du jour et de la nuit, une des conditions pour que la vie soit possible.

Le compte rendu de cette découverte historique sera présenté dans la revue Astronomy and Astrophysics dans les prochains jours. Guillem Anglada-Escudé, chercheur à l’Université de Göttingen et co-auteur du compte-rendu à paraître, explique que « HD 40307 est une vieille étoile naine parfaitement stable et il n’y a, de ce fait, aucune raison que la planète HD 40307g ne puisse pas maintenir des conditions permettant à la vie d’exister ».

Cette exo-planète n’est pas si éloignée de la Terre : seulement 42 années-lumières séparent les deux astres. HD 40307g (nom on l’espère provisoire…) effectue sa rotation autour du soleil HD 40307, en 200 jours. Cette étoile a la particularité d’être une naine rouge, un soleil par conséquent d’une part plus petit et d’autre part moins chaud que notre Soleil. Deux autres planètes gravitent autour de HD 40307, mais elles sont quant à bien trop proches pour qu’une quelconque forme de vie puisse s’exprimer (l’eau n’étant pas à l’état liquide).

L’observation de cette exoplanète devrait se poursuivre, avec des moyens supplémentaires, afin que l’on en détermine mieux sa nature, et ses similitudes avec la Terre.

La recherche des exoplanètes et de la vie extraterrestre

Les hommes ont longtemps pensé que la vie n’existait que sur la Terre, centre du monde. Les religions allaient dans ce sens : l’homme, au centre du monde, était la création suprême de Dieu, à qui la Nature inerte était donnée. On a longtemps vu dans le ciel une simple voûte, un couvercle fermé entourant la Terre, plate. On ne peut donc pas se représenter quelle ne fut pas la surprise de découvrir que l’Univers était infini, et que le ciel présentait l’infini aux yeux des hommes, une ouverture vers l’Univers immense.

HD 40307g: une exoplanète qui abriterait la vie

C’est à la Renaissance que les hommes, grâce au perfectionnement des instruments, ont mis en avant cette évidence : nous ne sommes rien comparé à l’immensité, et peut-être à l’infinité, de l’Univers. Le ciel n’est pas une Toile, une ombrelle, mais une ouverture à donner le vertige. Pascal, grand philosophe du XVIIème siècle, s’exclamait de son âme frissonnante : « Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie ». On brula Giordano Bruno pour avoir soutenu que le monde n’était pas un monde, mais un espace infini, et peut-être éternel. Galilée dût quant à lui se rétracter : non, c’est vrai, la Terre ne tourne pas autour du Soleil, et Copernic s’était fourvoyé. Mais dans son coeur, la vérité n’était pas éteinte (« et pourtant, elle tourne… »).

Les mentalités ont évolué, et tout le monde s’accorde pour reconnaître que la Terre n’est finalement pas grand-chose, un petit astre perdu au milieu de milliards de galaxies. Depuis la fin des années 90, une nouvelle occupation fait rage dans le milieu des astronomes, amateurs ou professionnels : la recherche des exoplanètes. Cette recherche poursuit cette logique de décentrement opérée par les grands scientifiques de la Renaissance : montrer que la Terre n’est pas le centre du monde et de la Création, mais qu’il existe d’autres planètes, identiques à la Terre, pouvant abriter des formes de vie inconnues, et peut-être supérieures à la nôtre.

Des exoplanètes, ils s’en découvre des dizaines par mois depuis la fin des années 90. C’est en 1990 qu’Aleksander Wolszczan, un astronome polonais, découvrait les premières planètes extrasolaires. Depuis 1995, près de 850 exoplanètes ont été révélées, dont plus de la moitié à l’Université de Genève, par des équipes internationales.

CONCLUSION

Cette ardeur, cette élan, cette détermination dans la recherche pourrait très vite produire leurs fruits. A ce rythme là, le temps où l’on comprendra tous que nous ne sommes pas seuls dans l’Univers, que la vie n’est pas uniquement terrestre, que l’intelligence n’est pas seulement humaine, est sans doute proche. Encore un choc, une nouvelle blessure narcissique pour l’Humanité, est en passe d’advenir.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
I am glad to be one of many visitants on this outstanding site (:, appreciate it for posting .
Répondre
A
An intriguing discussion may be valued at comment. I think which you write much more about this topic, it will become a taboo subject but generally rrndividuals are inadequate to talk in on such topics. To another. Cheers
Répondre